17. Sur une exploitation de la Bretagne

Fabrice Robert a invité des élèves de CM2 sur son exploitation de la Bretagne pour leur faire découvrir le métier d’agriculteur et les encourager à manger « bien ».

Visite pédagogique au milieu des salades


Fabrice Robert montre aux écoliers les différentes variétés de salades, sous la forme
d’un jeu (photo JS)
.

 

Fabrice Robert a invité des élèves de CM2 sur son exploitation de la Bretagne pour leur faire découvrir le métier d’agriculteur et les encourager à manger « bien ».

 

Fabrice Robert est agriculteur, élu de la Chambre d’Agriculture, président du syndicat des maraîchers du Nord et aussi … parent d’élève. A ce titre, il est toujours ravi d’accueillir des jeunes sur son exploitation. En cette fin d’année scolaire, il a invité deux classes de CM 2 de l’école Maxime Lahope, établissement scolaire du quartier où se trouve également ses 1,3 ha de cultures. Il s’est occupé de tout. Même de réserver les deux bus qui ont acheminé les 50 marmailles jusqu’à son exploitation.

« Je fais plusieurs variétés de salades d’hiver », explique-t-il aux enfants. « De la batavia, de la chicorée, de la feuille de chêne et de la reine des glaces ».
Sur l’exploitation, on trouve également des brèdes, du pourpier et plusieurs plantes aromatiques comme l’aneth, le thym, la menthe…
L’agriculteur s’est transformé en pédagogue pour proposer un jeu aux écoliers. Les jeunes devaient reconnaître les différentes variétés de salades et les aromates, en sentant et dégustant les différents produits. Puis en les emmenant faire le tour de son exploitation, Fabrice Robert explique la préparation des semences, leur mise en terre, la germination, la maturation et enfin la récolte. Les questions fusent alors de la bouche des marmailles : « Est-ce que les salades repoussent toutes seules ? » … « Est-ce qu’il y a beaucoup d’insectes qui attaquent les plantes que vous cultivez ? » …
Fabrice Robert explique aussi aux enfants que l’utilisation des produits chimiques est très réglementée et que, d’une façon générale, les agriculteurs sont très attentifs à cultiver des produits « propres ».
« Quand ces enfants vont manger une salade ou des brèdes, ils sauront comment cela a été planté, comment cela a poussé et été récolté avant de se retrouver dans leur assiette et quel savoir-faire il faut pour produire une belle salade », ajoute Fabrice Robert.


Les marmailles de l’école Maxime Lahope à la Bretagne. (Photo JS)

Puis l’agriculteur se transforme cette fois en nutritionniste. Il explique les valeurs nutritionnelles de ses cultures, leur richesse en omega 3, en oligoéléments… Frédéric Amany, technicien de la Chambre d’Agriculture, est là aussi. La discussion entre les adultes et les marmailles porte également sur l’importance et les enjeux du métier d’agriculteur : « Dans 20 ans, il y aura 1 million d’habitants à la Réunion. Il faudra toujours des agriculteurs pour nourrir cette population. Il faudra préserver les terres agricoles. Sans agriculture, un pays se meurt car on ne peut pas consommer que des produits d’importation ».
La visite se termine avec des visages enchantés. Mais elle ne sera pas sans suite. Les écoliers de CM 2 vont raconter aux autres classes de leur école ce qu’ils ont vu et appris sur l’exploitation de Fabrice Robert. Puis dans quelques mois, ce sera vraisemblablement des classes d’un autre établissement scolaire qui viendront apprendre comment pousse une salade…

Hervé Cailleaux.