Accueil-Installation

S’installer en agriculture


Être agriculteur, c’est être un acteur majeur du milieu rural, de l’aménagement du territoire et de la vie locale. Ce métier nécessite des compétences multiples : connaissances techniques, gestion d’entreprise, commercialisation... Au-delà du projet professionnel, devenir agriculteur est souvent un projet de vie qu’il est nécessaire de mûrir. Pour devenir agriculteur, deux voies sont possibles :

  • >> l’installation aidée par l’État : dans ce cas, le candidat doit suivre des étapes préalable à l’installation aidée et remplir certaines conditions d’éligibilité aux aides.
  • >> l’installation non aidée.

Certaines aides sont accessibles aux porteurs de projets agricoles selon des conditions qui leur sont propres. Ces aides peuvent s’adresser aux personnes s’installant sans les aides de l’État. Les candidats à l’installation peuvent se faire accompagner par des conseillers dont le rôle est de les informer, les orienter et les conseillers dans leur projet. Le Point Accueil Installation est un guichet unique présent dans chaque département qui a pour objectif d’apporter un service à tous les porteurs de projet en agriculture, qu’ils soient demandeurs ou non des aides de l’État. Ses missions :

  • >> Accueillir : Le Point Accueil Installation accueille les porteurs de projet afin qu’ils accèdent à tout type d’informations concernant l’installation en agriculture.  
  • >> Informer : Le Point Accueil Installation informe les candidats :
    sur les aspects liés à une première installation (réglementation, démarches, formalités…).
    sur les conditions d’éligibilité aux aides à l’installation.
    sur l’offre de formation agricole.
    sur les conditions de mise en œuvre du Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP) qui fait partie intégrante du parcours à l’installation pour les jeunes sollicitant les aides de l’État.

  • >> Orienter : En fonction du profil du candidat et de la nature de son pré-projet, le Point Accuei Installation est en mesure de conseiller les porteurs de projet sur les structures ou les professionnels les mieux à même de les aider à avancer dans l’élaboration de leur projet. Le parcours à l’installation aidée consiste en différentes étapes au cours desquelles le porteur de projet acquiert les compétences nécessaires pour exercer le métier et s’assure de la faisabilité de son projet.
  • >> Aider à l’auto-diagnostic : L’auto-diagnostic est un document obligatoire qui permet d’élaborer le Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP) pour les jeunes sollicitant des aides à l’installation.

C’est un document qui fera le bilan sur votre parcours et qui servira de base pour juger de vos compétences pour l’élaboration de votre PPP. Dans ce cadre, le Point Accueil Installation (PAI) remettra au candidat à l’installation ce document et apportera si besoin des précisions sur le type de renseignements à fournir. Cet auto-diagnostic sera donné par le Point Accueil Installation (PAI) lors d’un rendez-vous individuel, ou téléchargeable sur le site de la Chambre d’agriculture. Une fois rempli par le candidat, l’auto-diagnostic sera à retourner au PAI afin de réellement débuter la réalisation du PPP.

Télécharger le formulaire d’auto-diagnostic

 

Suite au Plan de Professionnalisation Personnalisé, le candidat à l’installation doit présenter un projet d’installation établi sur la base d’un Plan d’Entreprise pour les 4 premières années de l’installation. Ce plan permet d’évaluer la viabilité économique du projet, en faisant des simulations de revenu annuel qui feront apparaître l’équilibre financier du projet et la rentabilité des productions envisagées.

Les aides de l’État à l’installation


La Dotation Jeune Agriculteur (DJA)

La DJA est une aide à la trésorerie destinée à financer la reprise ou la création d’une exploitation agricole. Le montant est modulé en fonction du contexte de l’installation (création, reprise d’exploitation, dans le cadre familial ou non) de la dimension :

  • environnementale du projet (projet agro-écologique),
  • économique du projet (montant d’investissements prévus, création de valeur ajoutée),
  • sociale du projet (création d’emploi, projet de formation complémentaire), collective et organisée (démarches collective et organisée, mutualisation de moyen de production ou de vente,...)

Le montant de la DJA dans les DOM est au minimum de 20 000 € et au maximum de 50 000 €. Cette aide est versée en plusieurs tranches au constat de l’installation du JA.

Les Prêts Bonifiés MTS – JA

Il s’agit de prêts à Moyen Terme Spéciaux octroyés aux jeunes agriculteurs à des taux préférentiels : 1% dans les DOM.
Ces prêts sont destinés à financer : 

  • la reprise d’un capital d’exploitation préexistant,
  • les dépenses de mise en état et d’adaptation du capital d’exploitation repris,
  • la constitution d’un fond de roulement,
  • l’achat de parts sociales (GAEC...),
  • l’acquisition de foncier nécessaire au fonctionnement de l’exploitation.
 

Pour bénéficier des aides de l’Etat à l’installation, le candidat doit remplir les conditions suivantes :

  • Avoir moins de 40 ans à sa date de dépôt de sa demande au guichet instructeur.
  • Être de nationalité française ou ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne.
  • Justifier d’une capacité professionnelle agricole minimum soit d’un diplôme de niveau IV complété d’un PPP.
  • Le Jeune Agriculteur s’engage à rester agriculteur et à tenir une comptabilité de gestion pendant au moins 5 ans.
  Les avantages du statut "Jeune Agriculteur"

Le dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB), pour une période ne pouvant excéder cinq ans à compter de l’année suivant celle de l’installation. Pour les jeunes agriculteurs imposés selon un régime de bénéfice réel, exonération de 100% des bénéfices agricoles l’année de perception de la DJA puis l’abattement de 50% sur les bénéfices imposables des quatre années suivantes. L’exclusion de la DJA du calcul de l’assiette des cotisations sociales.

La préférence accordée aux JA pour l’accès aux droits à produire.
Une majoration de subventions départementales de modernisation pour les nouveaux installés.

  L’installation non aidée

Lorsqu’un candidat à l’installation ne souhaite pas solliciter les aides de l’état ou que le candidat n’est pas éligible à ces mêmes aides, un certains nombre de démarches à réaliser obligatoirement AVANT installation existent :

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, QUELQUE SOIT VOTRE SITUATION AVANT INSTALLATION, CONTACTEZ LE POINT INFO INSTALLATION :

Mathieu MERALIKAN Conseiller Point Accueil Installation :
mathieu.meralikan@reunion.chambagri.fr

Les entretiens avec le conseiller Point Accueil Installation se font uniquement sur rendez-vous, directement gérés par le secrétariat de l’accueil téléphonique de l’antenne de votre zone.

Saint Denis 0262 94 25 94
Saint Benoît 0262 50 11 49
La Saline 0262 55 62 63
Saint Pierre 0262 96 20 50