Saint Paul

Quelle agriculture aujourd’hui ? Quelles attentes ?

A Saint Paul on identifie trois étages de production agricole. Nous considérons que le maintien de la canne à sucre permettra d’éviter le mitage d’une zone intermédiaire de polyculture / élevage / agrotourisme et encouragera la production bovine dans les Hauts de par les complémentarités entre les deux filières (possibilités d’épandage en zone cannière, alimentation en sous produits canniers,…).

La canne à sucre (littoral – 600 m.)
Un premier travail à l’échelle insulaire, mené par le SCPC et la DAF a permis de réaliser l’inventaire et de hiérarchiser les potentialités des 30 000 ha de SAU nécessaires au maintien de la filière canne – sucre - rhum et leur répartition par commun. Dans la suite logique, il est nécessaire que chaque commune puisse porter un zonage agricole de long terme contribuant à la répartition de ces 30 000 ha. L’existence et les projets de périmètres irrigués sur la commune de Saint Paul classe son foncier irrigué en zone à fort potentiel cannier qui implique une réflexion sur les outils de préservation de ces terres (échange de foncier structurant, village agricoles, marquage paysager du foncier agricole,…) et justifie des projets d’intensification de l’activité cannière sur ces zones.

La polyculture et l’agro tourisme (600 – 800 m.)
La zone intermédiaire entre la canne à sucre est encore pour sa partie basse très liée à l’économie sucrière et l’évolution des projets d’irrigation pourrait jouer sur cette vocation. Par ailleurs, dans sa partie haute cette tranche connaît un développement pastoral lié aux difficultés des petites exploitations familiales à se maintenir. Celles-ci optent en général pour la diversification mais souffrent du manque d’eau et d’infrastructure. Elles manquent aussi de modes d’écoulement et résistent mal à la pression du mitage d’une tranche intermédiaire de polyculture / élevage / agrotourisme qui répond à différentes attentes de la société vis à vis de l’agriculture :
- le maintien d’emplois familiaux sur de petites structures
- le maintien d’un patrimoine culturel
- le maintien d’un tissu rural et le développement d’une qualité de vie
- la valorisation touristique de la zone périphérique de futur Parc National des Hauts.

L’élevage bovin ( au-dessus de 800 m.)
Ce projet agricole devra enfin prendre en compte des objectifs de la filière bovine en zone haute pour se maintenir en tant qu’activité et pour s’insérer aux autres activités communales, notamment de par son interface avec le domaine forestier et les milieux naturels. Le projet agricole à proposer pour Saint Paul devra donc tenir compte de ces complémentarités et interactions entre les espaces communaux en partant des objectifs canniers.

 

Où on en est ?

Attention : ce calendrier est susceptible d’évoluer

 > Phase 1  
 Comité de Pilotage  
 Consultations Agriculteurs  
 Consultations techniciens  
 Consultations Grands Acteurs  
 Synthèse – Diagnostic  
 Séminaire  
 Concertation des signataires  FEVRIER 2006
 > Phase 2  
 Comité de Pilotage  MARS 2006
 Réunion groupes de travail  MARS – JUIN 2006
 Rédaction projets  
 Rédaction Fiches actions  
Signature  JUILLET 2006
 > Phase 3  
 Comité de Pilotage  
 Mise en œuvre des actions   
 Comité de Suivi à 1 an  
 Réorientations  
 Mise en œuvre des actions  
 Comité de Suivi à 2 ans  
 Réorientations  
 Mise en œuvre des actions  
 Comité de Suivi à 3 ans  
 Réorientations  
 …  

 

Documents à télécharger

> En cours de réalisation...

 

Lien vers accès restreint

> ftp://stpaul@gandalf2.mobius.fr/chambagri/ca/st_paul