Le site qui bat au rythme de la Réunion Consulter la liste

Les productions animales


Filière bovins viande

La production locale de viande bovine est principalement concentrée autour de la SICA Révia qui assure 85 % des abattages contrôlés du département.
La coopérative intervient en amont de la filière, en fournissant des animaux reproducteurs aux éleveurs-naisseurs. Les broutards sont ensuite mis en pension au centre d’allotement de la Ravine des Cabris pour un traitement prophylactique avant d’être vendus aux éleveurs engraisseurs. A l’achèvement de la période d’engraissement, la coopérative rachète les bêtes à un prix garanti et les dirige vers l’abattoir.

-* Cheptel bovins « viande » : 9500 têtes (races dominantes : Limousine et Blonde d’Aquitaine)
-* Nombre d'éleveurs bovins « viande » : 630
-* Production viande locale : 1 800 t
-* Importations viande bovine : 3 600 t

Filière bovins laitiers

La filière lait est organisée autour de la SICA Lait, créée en 1962, qui assure la collecte d’une production locale qui laisse encore une bonne place aux produits d’importation en couvrant à peine 15 % de la consommation annuelle de lait sur l’île.

-* Cheptel laitier : 3 500 vaches (race laitière dominante : Prim’Holstein)
-* Nombre de producteurs laitiers : 85
-* Production de lait : 20 millions de litres
-* Importations de lait et produits laitiers : 140 millions litres

Filière porcine

Les éleveurs du secteur coopératif sont principalement localisés dans la zone des Hauts. Ils fournissent les deux tiers de la production totale. Il s’agit d’élevages à caractère familial de dimension restreinte : 30 truies en moyenne, soit un sixième de la taille d’une exploitation métropolitaine moyenne.
Le reste de la production locale est assuré par des éleveurs dits « indépendants » qui travaillent avec des sociétés privées pour la commercialisation de leur production.
La production locale permet de satisfaire la moitié de la demande de viande porcine.

-* Cheptel : 70 600 truies reproductrices
-* Nombre d'éleveurs : 580
-* Production locale : 11 170 t
-* Importations : 11 800 t

Filière avicole

La volaille est la viande la plus consommée sur l’île, avec quelque 28 000 tonnes, soit environ 40 kg par habitant et par an. Ces 28 000 tonnes se répartissent entre les produits d’importation (découpes, congelés) et la production locale, dont une partie provient d’élevages indépendants mais la plus grande part est issue du réseau coopératif ou « organisé », articulé principalement autour de deux structures : Avi-Pôle et Les Fermiers du Sud.
En amont de la filière, la livraison de poussins aux éleveurs de poulets de chair relevant tant du secteur coopératif que du secteur privé est principalement assurée par la société Couvée d’Or, avec environ 10 millions de poussins fournis annuellement.
En matière d’œufs, la consommation locale est assurée à 100% par la production locale. Une trentaine de producteurs produisent environ 110 millions d’œufs. 10% de cette production alimentent la casserie Ovocoop qui fournit la restauration et l’industrie boulangère et pâtissière en ovoproduits liquides et frais ainsi qu’en œufs durs écalés.

-* Nombre d'éleveurs : 2 800
-* Production locale : 8 700 t
-* Importations : 19 100 t
-* Production d'œufs : 110 millions

Filière cunicole

Les producteurs de la Coopérative des Producteurs de Lapins de la Réunion (CPLR) disposent désormais d’un abattoir moderne, opérationnel depuis 2010, capable de traiter 600 tonnes de lapins, contre 200 tonnes dans le précédent abattoir et offre la possibilité de sortir un produit fini, du lapin découpé et conditionné, prêt à être commercialisé. Pour l’heure, la production locale n’atteint pas ces 600 t ; 60 % de la production passe par la coopérative, le reste est issu d’élevage de fermiers « indépendants » qui pratiquent la vente directe.

-* Cheptel : 9 000 cages mères
-* Nombre d'éleveurs : 380
-* Production locale : 400 t
-* Importations : 400 t

Filière caprine

L’élevage caprin est une activité traditionnelle et la production caprine conserve encore un caractère « familial » dans bien des cas. Néanmoins, les efforts de la coopérative des producteurs de caprins, de l’association départementale pour la promotion et l’élevage de cabris Boers et la création, en 2011, de l’ARSEC et du CREC permettent de professionnaliser la filière, avec notamment un programme d’amélioration génétique des animaux. De plus en plus d’éleveurs exploitent le créneau de la transformation (fromages…)

-* Cheptel : 18 110 chèvres reproductrices
-* Nombre d'éleveurs : 1 100
-* Production locale : 500 t
-* Consommation locale : 800 t

Filière ovine

Cette filière se structure peu à peu, grâce à l’installation de nouveaux éleveurs et la création dans le même temps d’un groupement de producteurs dont l’objectif est de satisfaire la demande locale en viande fraîche d’agneau.

-* Cheptel : 1000 brebis reproductrices
-* Nombre de producteurs : 15
-* Production locale : 5 t -* Importations : 800 t

Filière cervidés

Activité de diversification pour des agriculteurs, « amateurs de gibier » et disposant de terrains isolés, principalement dans les Hauts, l’élevage de cerfs s’est structuré, à la Réunion, voici une dizaine d’années. L’abattage des animaux est assuré par l’abattoir de bovins, à Saint-Pierre. Les principaux acheteurs de viande de cerf sont les grandes surfaces, les restaurateurs et quelques privés.

-* Cheptel : 3 200 biches reproductrices
-* Nombre d'éleveurs : 10
-* Production locale : 12 t
-* Consommation locale : 160 t

Filière apicole








gamour girovar MVAD FRR Info Installation